Concentré d'actu Pulpe culture Aroma tech' Inspi préssée

Soft skills : comment cultiver son potentiel humain

10 mai 2018

On a tous fait des entretiens d’embauche. On sait tous à quel point c’est une situation on ne peut plus stressante. On prépare l’entretien des jours à l’avance, on choisit aussi la tenue qui montrera qui nous sommes en un quart de secondes. Et le CV, on en parle ? Ce fichu CV ! Quelle couleur ? Quel format ? Des couleurs un peu trop franches et on passe pour une personne incontrôlable. À l’inverse, des nuances trop ternes et c’est l’accident ! Ces choix en diront énormément sur vous et pourraient vous faire accéder au job de vos rêves. Ils vous représentent en tant que personne mais aussi en tant que futur employé.

Getting ready with me

Vous vous demandez quel aspect de vous-mêmes vous devez mettre en avant. Souvent le choix se porte sur les compétences professionnelles mais sachez que vos soft skills sont tout aussi importantes. On les appelle aussi compétences comportementales et sont désormais nécessaires à la vie d’une entreprise. Les compétences techniques si chères pendant des années, se retrouvent donc rattrapées par quelque chose de très différent : le potentiel humain.

soft skills
Les soft skills intègrent pleinement les critères de recrutement

Soft Skills, ces qualités non-professionnelles

Les soft skills sont un ensemble de compétences humaines qui sont primordiales pour le déroulement de la vie en entreprise. Plus que de simples savoirs professionnels, elles découlent directement de la personnalité de l’employé mais aussi de celle de l’employeur. Il en existe beaucoup, mais nous allons nous cantonner aux 15 principales :

  1. La capacité à résoudre des problèmes en trouvant des solutions innovantes.
  2. La confiance (en soi mais aussi en les autres et en les différentes équipes).
  3. L’empathie (la capacité à se mettre à la place des autres).
  4. L’intelligence émotionnelle (la capacité à reconnaître et gérer ses émotions et à s’en servir de façon réfléchie).
  5. La gestion du temps (#deadline – froid dans le dos -).
  6. La gestion du stress.
  7. La créativité (car il faut souvent prendre des chemins étranges pour aboutir à une solution, mieux vaut savoir faire preuve d’originalité dans le démarche).
  8. La curiosité (se renseigner par soi-même sur ce qui se fait sur le secteur mais aussi d’un point de vue général !)
  9. L’esprit d’initiative et d’entreprendre. L’ambition n’est pas nécessairement une mauvaise chose si elle est justifiée et utilisée à bon escient)
  10. La communication (capacité à transmettre des message de façon efficace).
  11. L’audace.
  12. L’esprit d’équipe.
  13. La vision et la capacité de visualisation (comment aller d’un point A à un point B en passant par C).
  14. La présence.
  15. La motivation.

Les softs skills, une ode à l’affirmation de soi

Vous l’aurez compris, il est plus qu’important de faire le choix d’apparaître pour ce que vous êtes ! Ne cherchez pas à plaire à tout prix au recruteur car d’une, il le sentira, et de deux, cela vous desservira, vous pouvez en être sûr. Réfléchissez à ce que l’on vous dit. Si jamais vous entretenez un mensonge quand à ce que vous êtes lors de l’entretien, la vérité finira toujours par éclater sur cette tromperie ! (Oh la vile créature !)

Gardez en tête que vous présenter comme vous êtes est d’une importance primordiale car vous ne serez jamais plus en accord avec vous-même qu’en étant vous-même (#bacdephilo). Et puis n’est-il pas important pour vous d’être apprécié pour ce que vous êtes plutôt que pour un mensonge qui, outre le fait de vous avoir fait perdre du temps, vous aura également fait passer à côté d’une superbe opportunité. Misez sur votre sociabilité, votre capital séduction et sur votre personnalité. Le plus important pour trouver le job de ses rêves ? Trouver une entreprise dans laquelle vous pourrez pleinement vous épanouir en étant vous-même.

misez sur vos soft skills
Les soft skills, votre allié réussite

Ne cherchez pas non plus à trop en faire. La plupart des recruteurs ont horreur des lèches-bottes, si vous tenez à montrer que vous aimez ce qu’ils/elles font, faîtes le avec parcimonie (c’est qui encore celle-là ? Une copine à modération ?)

Faites preuve d’objectivité sur ce que vous êtes. Analysez vos qualités mais surtout ne négligez pas vos défauts ! Soyez honnête avec vous-même et par pitié, ne dites pas « je suis perfectionniste », ça énerve !

Alors ? Qui sont les chanceux qui peuvent se vanter d’avoir un 15/15 ? Pour les autres, ne vous inquiétez surtout pas, la plupart des soft skills se travaillent ! Il faut juste un peu d’huile de coude (#bonjourmamie).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *