Concentré d'actu Pulpe culture Aroma tech' Inspi préssée

Du plastique dans les bouteilles d’eau : alerte danger ?

30 mars 2018

Une étude américaine a révélé la présence de microparticules de plastique dans les bouteilles d’eau. Vers un nouveau scandale alimentaire ? Nul ne le sait.

Une étude sur un problème mondial

Tout commence avec une étude menée sur 5 continents, émanant d’Orb Media, une organisation de journalisme à but non lucratif. En étudiant l’eau de plus de 250 bouteilles appartenant à de grandes marques, les chargés d’étude ont constaté la présence de microscopiques particules de plastique, de nylon, de polypropylène ainsi que de PET (polytéréphtalate d’éthylène) dans près de 93% des échantillons.

D’où vient ce plastique ?

Il viendrait de sources multiples et contrairement à ce que l’on pense cela ne veut pas nécessairement dire des bouteilles en elles-mêmes. Ces particules peuvent provenir directement de l’air présent lors du conditionnement des bouteilles.

Du plastique dans les bouteilles
Du plastique dans les bouteilles, un danger ?

Ces minuscules bouts de plastiques émanent des vêtements synthétiques que nous portons, des plastiques que nous utilisons mais aussi de ce que nous ne parvenons pas à recycler. Ils sont présents tout autour de nous, mais c’est vrai que le fait de les ingérer directement, par le biais de l’eau que nous consommons, est vite devenu source d’inquiétude.

Est-ce dangereux ?

Malheureusement, on a pas encore assez de recul pour savoir si c’est réellement dangereux pour notre santé. Il y a aussi le fait que nous ingérions potentiellement ces plastiques en mangeant des animaux (comme des poissons par exemple) mais des études tendent à montrer les choses sous un autre angle.  Selon les scientifiques, dans le cas des animaux marins, les plastiques qu’ils ingèrent ne pénètreraient par leurs tissus et seraient directement évacués par le biais du système digestif.

Néanmoins, on n’est pas véritablement en mesure d’avoir un avis sur la question car là aussi les sources d’informations manquent.

Ce qu’on sait déjà, c’est que de nombreux plastiques sont faits avec des substances controversées telles que des perturbateurs endocriniens. Le sujet de la pureté de notre eau n’est pas quelque chose de nouveau, mais c’est vrai que l’attention générale n’a commencé à se focaliser sur cette thématique que très récemment.

Raison de plus pour passer à l’heure écologique. Même si l’on est pas capable de dire si c’est nocif pour notre santé, ne serait-il pas plus intéressant de commencer à faire attention au plastique dès maintenant ? Comme ça, si jamais une étude montre que l’on avait raison de s’inquiéter, alors, pour une fois, on sera déjà prêt.

Dans la nature, le plastique met entre 100 et 1000 ans à se dégrader…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *