Concentré d'actu Pulpe culture Aroma tech' Inspi préssée

Agriculture urbaine : Oslo mise sur le communautaire grâce au projet Losæter

20 juin 2018

Les villes nordiques sont les reines de la transition énergétique, de l’écologie et du développement durable. On vous en parlait d’ailleurs déjà en abordant le sujet des villes eco-friendly. Ce nouvel article atteste une nouvelle fois de leur supériorité en la matière. Vous l’avez compris, ce n’est pas par hasard si le Nord nous a tapé dans l’œil. À coup d’initiatives toujours plus vertes et en même temps ultra-modernes, les pays scandinaves prennent la tête des opérations eco-friendly. En témoigne Oslo, la capitale de la Norvège, qui a décidé d’opérer un retour aux sources via une agriculture urbaine, oui, mais communautaire avant tout !

Agriculture urbaine communautaire : un retour aux sources

Cultiver des choses en groupe n’a absolument rien de nouveau. L’Homme le fait depuis la nuit des temps mais il est vrai que suite à l’apparition du libéralisme et du capitalisme, beaucoup d’entreprises ont perdu cette idée d’entraide et de partage qui était le propre de cette filière. Bien évidemment on ne parle pas de ces agriculteurs qui font de leur mieux pour cultiver des produits de qualité dans la plus vieille des traditions !

C’est avec une volonté forte de créer un esprit communautaire et solidaire que la Flatbread society et la fondation Future of Food ont créé une initiative des plus inspirantes.

agriculture urbaine rime avec partage
On trouve de tout à Losæter

Situé au cœur du quartier de Bjørvika, Losæter est le jardin urbain qu’on rêverait tous d’avoir. On y trouve des légumes, des fleurs, des poules, des ruches et même un fournil. Le site est géré par un seul fermier qui fait de son mieux pour attirer une communauté à la recherche d’échanges et curieuse d’acquérir de nouvelles compétences pratiques.

Véritable petit écrin de verdure en plein cœur de la Norvège, Losæter apparaît comme un Eden urbain issu d’un savant mélange entre passé et présent. Là-bas, vous pouvez voir des chevaux de traits qui aident à labourer les sols alors qu’en toile de fond on aperçoit une route et des bâtiments on ne peut plus modernes. C’est donc un contraste étonnant qui s’opère, mais somme toute, plus efficace que jamais.

Losæter met en avant l’entraide et le partage

À Losæter, la nourriture et les produits de cette agriculture urbaine se partagent. Une fois l’été arrivé, les mercredis soir accueillent de grandes tablées où chacun est libre de participer. La seule condition ? Prendre part à la préparation des plats, la cueillette ou le service.

Plus qu’un simple repas, il s’agît avant tout de rapprocher des personnes d’horizons différents mais qui partagent ce goût de l’échange et du rapport humain. Ce qui est certain, c’est que cette façon de produire attire de plus en plus d’adeptes et atteste du succès de ce « retour aux sources ».

Transmettre le goût de l'agriculture urbaine
Losæter c’est plus que de simples légumes ! C’est avant tout de la transmission !

Une agriculture urbaine possède des avantages qui vont bien au-delà de la simple entente entre voisins. Il s’agit aussi d’intégrer des personnes qui n’y connaissent clairement rien ou du moins pas grand-chose à l’agriculture et de faire en sorte de leur transmettre les connaissances dites « élémentaires ». Cultiver les terres, s’occuper des parcelles, « soigner » différentes familles de légumes, ce n’est pas quelque chose que l’on vous apprend dans un cursus scolaire traditionnel. Venir à Losæter, c’est aussi avoir accès à un savoir ancestral qui se transmet d’individu à individu.

L’agriculture urbaine est-elle la clé de notre future alimentation ?

Il est vrai que ce type d’agriculture urbaine (ou péri-urbaine) n’est pas vraiment nouveau. Et pourtant, dans un paysage alimentaire toujours plus peuplé de « nouveautés » tant sur le plan technique qu’industriel, ce type d’initiatives tire clairement son épingle du jeu. Il s’agît vraiment de remettre au goût du jour les pratiques trop souvent oubliées et cet «art » de cultiver la terre qui demande à la fois du temps, de l’envie, et une véritable intelligence pratique.

Encore une fois, ce sont les pays nordiques qui nous inspirent en matière de développement durable, d’agriculture raisonnée et d’initiatives eco-friendly. En construisant ces projets, ils montrent à tous que produire de façon intelligente et dans le respect de l’environnement, est plus que possible. S’organiser autour de projets semblables à celui de Losæter et aussi une façon de transmettre des valeurs à tous ces bambins qui seront les adultes de demain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *