Concentré d'actu Pulpe culture Aroma tech' Inspi préssée

L’agriculture urbaine prend possession de Paris

7 août 2018

Il fait chaud. Ah ça, il fait sacrément chaud. Voilà, on l’a dit, jetez-nous des grains de riz si vous le souhaitez mais c’est un constat qui nous donne l’occasion de faire une transition parfaite avec le sujet d’aujourd’hui, à savoir : l’agriculture urbaine au sein de la capitale. En effet qui n’aime pas pouvoir se mettre au vert avec cette chaleur, profiter d’un endroit dénué de béton ;  où il fait un peu plus frais et où on peut s’étendre ne serait-ce que quelques minutes pour une petite pause bien méritée. Et bien sachez que de plus en plus d’espaces sont désormais dédiés à l’agriculture urbaine et c’est tant mieux !

Des projets innovants soutenus par Parisculteurs

La mairie de Paris a montré son désir de voir la capitale se végétaliser au travers d’initiatives majeures. Le but étant de soutenir des projets innovants et à forte identité agricole. Légumes, poissons, bières ou encore aromates, l’agriculture urbaine à Paris se veut multiforme et intègre tout type d’agriculteur. Parisculteurs c’est un effort commun entre la mairie de Paris et divers acteurs de la scène entrepreneuriale. Leur but ?  Végétaliser 100 hectares d’ici 2020.

Paris adore l'agriculture urbaine !
Quand Paris se met au vert !

Ainsi la ville voit naître des projets fous suscitant la créativité de nombreuses équipes qui s’affrontent pour remporter des appels à projets toujours plus verts et eco-friendly. À la clé, de très gros contrats mais surtout la possibilité d’inscrire son œuvre sur le long terme !

L’exemple de l’hôtel logistique de la Chapelle Internationale

Un des projets les plus parlants de la seconde édition de l’appel à projet, et qui met réellement l’agriculture urbaine au premier plan n’est autre que le toit de « Chapelle Internationale » qui devrait voir le jour au printemps 2019. L’hôtel logistique a pour vocation de devenir le plus grand toit agricole appartenant à la ville de Paris. Attention on ne parle pas d’une micro culture mais d’un espace de 7 061 m2 dédié à l’agriculture urbaine. Pour que vous puissiez avoir un ordre d’idée, on parle de 50 tonnes de produits agricoles, cultivées et consommées à Paris ! Les produits de ces récoltes seront ensuite vendus dans les supermarchés Franprix.

L’ambition de Porte de la Chapelle est simple : renforcer sa position de centre névralgique de l’agriculture urbaine française. Lors de la première édition de Parisculteurs, ce quartier avait déjà accueilli de nombreux projets novateurs (la caverne : une culture de champignons et d’endives dans les sous-sols, ou encore diverses serres pour créer un cadre de production optimal pour de nombreuses denrées agricoles) qui sont en cours de développement.

Pour en revenir au toit de l’hôtel logistique, on sait déjà que sont prévues différentes choses :

  • une serre de près de 1 200m2,
  • un espace alloué à la permaculture
  • ainsi que des terrasses accessibles au public.

De quoi vous offrir un cadre agréable pour les étés à venir !

L’agriculture urbaine fait plus que simplement produire !

L’agriculture urbaine répond aussi à de nombreuses problématiques plus environnementales qui sont loin d’être inintéressantes :

  • Elle développe la fertilité des sols.
  • Elle crée de l’emploi (et oui, ces parcelles ne vont pas s’occuper d’elles toutes seules).
  • Elle facilite l’insertion voire la reconversion professionnelle (on remplace le métro, boulot, dodo, par courgettes, carottes et haricots).
  • Elle augmente l’attractivité des quartiers. Il en est de même pour celle du territoire (qui ne veut pas habiter dans un quartier fleuri et qui sent bon la campagne ?).
  • Elle lutte contre les îlots de chaleur au sein de la ville (on vous l’avez bien dit qu’on vous reparlerait de la chaleur !)
  • Elle crée des communautés solidaires qui se retrouvent autour d’intérêts communs (pas nécessairement hippies alors on garde l’esprit un peu ouvert !).
  • C’est quand même beaucoup plus sympa d’avoir une ville verte et qui respire la nature plutôt que les odeurs…peu ragoûtantes.
l'agriculture urbaine apporte les produits directement près de chez vous !
Avec l’agriculture urbaine à côté de chez-soi, plus d’excuses pour ne pas faire la cuisine !

Encore une fois, l’agriculture urbaine nous surprend par sa popularité. La voir fleurir dans une ville aussi grande que Paris nous donne envie de croire qu’un véritable changement est possible. Il suffit d’une bonne dose d’efforts communs et une volonté d’agir en accord avec notre environnement pour réussir. Il est certain qu’on est bien loin de l’autosuffisance grâce à l’agriculture urbaine. Néanmoins, c’est à coup d’efforts tels que celui-ci que nous serons capables de créer un changement sans précédent. Peut-être seront nous-mêmes capables de laisser une terre meilleure à nos enfants (ou aux extra-terrestres qui viendront nous coloniser, c’est au choix !).  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *