Concentré d'actu Pulpe culture Aroma tech' Inspi préssée

Culture : quand le musée vous veut du bien

27 juillet 2018

On a trop souvent cette image du musée vieillissant dans lequel nous emmenait mamie quand on était petit, le musée qui ne prend pas en compte la nature de ses visiteurs. Et bien oubliez tout ça, car certains musées ont finalement décidé (et ce n’est pas trop tôt) d’apporter un twist à leur esprit : au programme, yoga au milieu des statues, course aux trésors ou encore histoire du tournage de clip de Beyoncé…au Louvre !

Expositions, Beyoncé et yoga

Adieu le temps du musée vieillissant pour qui la modernité était la dernière de ses préoccupations ! Désormais la vie culturelle cherche constamment à se renouveler et n’hésite pas à utiliser des idées toutes plus folles les unes que les autres. Art numérique, procédés techniques à grande échelle, le musée devient un lieu d’expérimentation semblable à un laboratoire dans lequel on n’hésite plus à mettre les moyens. Le but : créer de nouvelles manières de promouvoir la culture.

le musée devient plus qu'un endroit culturel
Les musées essayent des idées plus qu’insolites, et ça marche !

On pense par exemple au Louvre qui propose désormais un itinéraire découverte sur les traces du clip de…Beyonce, rien que ça. Il est vrai que la diva a investi le musée lors du tournage de son dernier clip, est-ce que cela vaut une visite guidée ? Pas sûr, mais +1 pour l’effort.

À coup de grandes campagnes de communication, les musées les plus « ouverts » (et aussi ceux qui possèdent les budgets les plus conséquents bien évidemment) mettent en place des programmes toujours plus innovants pour faire venir une nouvelle catégorie de personnes plus intéressées par ce côté « expérientiel ».

Dernière tendance en date : le bien-être et le lifestyle « healthy » (prendre soin de vous en multipliant les pratiques dites bonnes pour votre santé).

Une direction plus « lifestyle » assumée par le musée

On vous en parlait déjà quand on avait abordé avec vous le curieux monde de l’hôtellerie, le lifestyle est au cœur de la tendance. Le musée ne fait donc pas exception à la règle et cherche à véritablement intégrer les nouvelles pratiques au cœur de son mode de fonctionnement. Le choix de surfer sur la vague du yoga comme ce fût le cas les mois derniers pour le centre Pompidou avec son art détox était logique.  En créant un rassemblement pour tous les amateurs de yoga avides d’expérimenter cette pratique sportive dans un tout autre contexte, le musée attire une nouvelle catégorie de personnes en phase avec leurs envies et ouvertes aux nouvelles expériences.

au centre pompidou, vous pouvez faire du sport et vous cultiver en même temps.
Allez on déroule son tapis, c’est l’heure du musée !

C’est d’ailleurs une tendance directement inspirée des pays scandinaves qui ont intégré cet esprit « lifestyle » au cœur de leur fonctionnement quotidien. Allier culture et pratiques sportives/healthy a du sens puisqu’elles participent à l’élévation de chacun et permette de véritablement cultiver son capital bonheur par le biais d’initiatives intéressantes.

Mais pourquoi choisir un tel rendez-vous ? Car c’est vrai qu’on est quand même bien loin de ce qu’on attend d’un musée en temps normal, non?

La réponse : donner envie à des gens qui ne franchiraient pas normalement les portes d’un musée (ou tout autre espace dédié à la culture) de s’y aventurer.

Un accueil mitigé de la part des artficionados des musées

Forcément, de telles initiatives peuvent difficilement laisser de marbre, là où les accros au yoga applaudissent une telle initiative qui, en même temps qu’elle apporte de la visibilité aux musées, fait de même pour les pratiques bien-être telles que la yoga. De l’autre côté par contre, les choses sont plus nuancées.

Pour les plus conservateurs d’entre-deux, ce genre de pratiques n’est qu’un coup de communication avec une seule intention, faire parler. C’est d’ailleurs ce qu’a déclaré Didier Rykner, historien et fondateur de la Tribune de l’art (un site dédié à l’actualité culturelle française) dans un article du JDD d’Europe 1.

C’est évident que ce genre d’initiatives ne peut faire l’unanimité, en ce qui nous concerne, on part du principe qu’une activité respectueuse et intéressante qui permet de donner envie à des gens de sortir de chez eux pour aller découvrir de la culture, est une très bonne chose !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *