Concentré d'actu Pulpe culture Aroma tech' Inspi préssée

Bikini body : le ras-le-bol des réseaux sociaux

21 mai 2018

Chaque année, il fait son grand retour. L’objectif  « bikini body » est devenu une variable indissociable de l’arrivée des beaux jours. Femmes comme hommes, ils sont de plus en plus nombreux à se lancer dans des programmes alimento-sportifs juste pour avoir un « beach body on ne peut plus ready ». Mais cette année, une nouvelle vague de personnes a décidé de s’insurger contre ce dictat de la minceur en se regroupant autour d’un hashtag : #objectifbikinifermetagueule. Ça, c’est dit !

Laura Calu, une comédienne et youtubeuse engagée contre le bikini body

C’est en effet la jeune vidéaste et humoriste qui a décidé de mettre les choses à plat en déclarant la guerre à ce foutu objectif bikini. Au travers d’un post qu’elle a partagé sur les réseaux sociaux, elle a rapidement enflammé la toile, suivie de près par des jeunes femmes qui n’attendaient qu’une seule chose : la rejoindre dans sa lutte contre le bikini body.

Bikini body, ça dégage !
La guerre est ouverte !

« Je pense que la chose la plus importante c’est de se sentir bien comme on est. Il paraît même que quand on se sent bien, on est vachement plus belle. Puisque des photos de femmes parfaites, le plus souvent retouchées envahissent nos écrans, voici des photos de femmes comme elles sont. La beauté est dans l’œil de celui qui regarde, il n’existe pas de perfection. J’ai envie une fois de plus de crier haut et fort que toutes les femmes sont belles. »

Bikini body, on l'oublie !
@laura_calu part en guerre et on adore !

Un message qui a trouvé écho auprès de nombreuses femmes qui se sont reconnues dans ce refus de devoir faire quelque chose dont elles n’ont pas envie, dont elles ne ressentent pas le besoin. On le sait, les régimes font souvent plus de mal que ce qu’ils aident véritablement la personne. En propulsant les gens dans des phases de yo-yos, ils détraquent le corps et finissent par causer des dégâts considérables. Ils en est de même pour celles et ceux (oui car de plus en plus d’homme choisissent cette option) qui prennent la décision de passer par la case chirurgie esthétique, sans aucune garantie. Ce qu’ils verront dans le miroir les remplira-t-ils une bonne fois pour toute de ce sentiment de « je suis bien dans ma peau » que tant de monde cherche comme le St Graal ?

Un mouvement d’une ampleur grandissante

À la suite de ce message, ce sont plusieurs centaines de posts qui ont fleuri sur la toile, accompagnés du fameux hashtag #objectifbikinifermetagueule. Se montrant tels qu’ils sont, hommes et femmes prennent le parti de s’accepter avec leurs petites poignées d’amour et cela fait un bien fou ! Plus qu’un simple coup de gueule, le hashtag lancé par Laura Calu est devenu un véritable mouvement en faveur de l’acceptation de soi et ça et bien ça nous remplit de joie !

#bikinibodyfermetagueule
On oublie le bikini body

Finis les régimes à l’approche de l’été, on fait péter les barbecues et on prend du PLAI-SIR (on vous a même parlé de nos comptes foodstagram favoris juste ici) ! On met le fameux « guide du bikini body », du « beach whatever et scregneugneu » au placard et on s’assume aux yeux de tous avec ses formes, sa minceur. Tout simplement comme nous sommes quoi  !

Vers une image positive du corps au naturel

Les publicitaires et magnats de la mode ne trompent personne. On sait très bien que ces corps que l’on voit sur les affiches et dans les magazines n’ont absolument rien de naturel et pourtant des millions de personnes tentent désespérément d’atteindre cet idéal. Quitte à tomber dans une maigreur malsaine. Le mouvement lancé par la jeune comédienne s’inscrit au sein d’une mouvance plus large qui prône l’acceptation de soi et la pensée positive car c’est vrai, pourquoi devrait-on chercher à changer notre corps alors que l’on peut tout simplement s’accepter pour ce que nous sommes.

Alors on ne sait pas pour vous mais nous on va aller manger ce gâteau qui nous fait de l’œil à chaque fois que l’on passe devant, sans se soucier une seconde, de savoir combien de minutes de sport l’on devrait faire pour s’en débarrasser ! Bon appétit !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *